Master Spécialisé CME - FSA- Promotion 2010/2011

Forum dédié à la première promotion du Master spécialisé: Chimie et Microbiologie de l'eau de la FSA
 
AccueilCérémonieS'enregistrerConnexion
Félicitations à tous les étudiants et les étudiantes qui ont obtenu leur diplôme de Master spécialisé CME

Partagez | 
 

 Si on discute ce qu'on boit : H2O Potable

Aller en bas 
AuteurMessage
hanane agadir



Messages : 50
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Si on discute ce qu'on boit : H2O Potable   Sam 11 Déc 2010 - 14:07

Qu'est ce qu'une eau potable ?
Comment avoir une eau potable ?
Les eaux des puits ? Que dites vous ?
L'eau potable au Maroc et les Normes
Et qu'elle eau nous buvons sur Agadir

Commençons par ça d'abord et les idées viendrons .

N.B. Je préfère que les réponses soient écrites et pas des liens vers des pages Internet. Allez y, explosez-vous. C'est ça un Forum et pas autre chose.

Merci à tous et soyez sportifs
Revenir en haut Aller en bas
id-asma



Messages : 53
Date d'inscription : 05/11/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: Si on discute ce qu'on boit : H2O Potable   Sam 11 Déc 2010 - 14:56

Toutes les eaux de la nature ne sont pas bonnes à boire. Même une eau d’apparence limpide transporte en son sein toutes sortes de substances inertes et vivantes, dont certaines peuvent être nocives pour l’organisme humain. Ces substances proviennent soit du milieu physique dans lequel l’eau a évolué, soit des rejets de certaines activités humaines dont l’eau est devenue le réceptacle. L’eau est ainsi le vecteur de transmission privilégié de nombreuses maladies.
Pour pouvoir être consommée sans danger, l’eau doit donc être traitée. Mais la pollution croissante des réserves rend cette opération de plus en plus délicate, obligeant les traiteurs d’eau à constamment innover. Les techniques ont d’ailleurs beaucoup évolué, faisant aujourd’hui du traitement de l’eau une industrie de pointe.


l'eau dure, l'eau potable

Une eau dure est une eau qui contient beaucoup de sels dissous, comme les sels de calcium (le carbonate de calcium ou calcaire par exemple) et de magnésium. À l’inverse, une eau douce est une eau qui en contient peu.
Dans la nature, toutes les eaux n’ont pas la même dureté : les eaux du Massif Central, des Vosges et du Massif Armoricain par exemple sont douces (moins de 200 milligrammes de calcaire dissous par litre d’eau), alors que certaines eaux de la Région parisienne sont très dures (jusqu’à 900 milligrammes de calcaire dissous par litre d’eau).

Il n’y a aucun danger à boire une eau dure lorsqu’on est en bonne santé. Contrairement à ce qui est souvent affirmé, la présence d’ions calcium dans l’eau aurait même tendance à diminuer le risque de formation de calculs rénaux.

Cependant, une eau trop dure peut présenter des inconvénients d’utilisation. L’eau dure diminue en effet les propriétés détergentes des lessives et savons qu’il faut utiliser en plus grande quantité. Par ailleurs, son usage en agriculture augmente la concentration de sels dans les sols et favorise leur stérilisation. Enfin, certains sels, en particulier le calcaire, peuvent se déposer, sous une forme solide appelée tartre, sur les parois des canalisations, des ballons d’eau chaude ou des chaudières.

À l’inverse, une eau trop douce est une eau corrosive qui ronge les parois des canalisations favorisant la formation de fuites. Or les bactéries se développent préférentiellement aux points de fuite et de corrosion. En outre, la corrosion augmente la concentration en cuivre, étain ou plomb de l’eau, suivant le matériau dont sont faites les conduites, toutes substances nocives à la consommation. Une eau trop douce est donc une eau qui contribue à la dégradation de la qualité de l’eau dans les canalisations.

Pour à la fois protéger les équipements de l’encrassement et maintenir la qualité de l’eau lors de sa distribution, l’eau doit donc être juste assez dure pour qu’une couche protectrice de carbonate de calcium se dépose sur les parois des canalisations, les isolant de l’eau transportée.


l'eau potable, les normes

Une eau potable est une eau que l’on peut boire sans risque pour la santé. Afin de définir précisément une eau potable, des normes ont été établies qui fixent notamment les teneurs limites à ne pas dépasser pour un certain nombre de substances nocives et susceptibles d’être présentes dans l’eau. Le fait qu’une eau soit conforme aux normes, c’est-à-dire potable, ne signifie donc pas qu’elle soit exempte de matières polluantes, mais que leur concentration a été jugée suffisamment faible pour ne pas mettre en danger la santé du consommateur.

Selon ces normes, une eau potable doit être exempte de germes [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (bactéries, virus) et d’organismes parasites, car les risques sanitaires liés à ces micro-organismes sont grands. Elle ne doit contenir certaines substances chimiques qu’en quantité limitée : il s’agit en particulier de substances qualifiées d’indésirables ou de toxiques, comme les nitrates et les phosphates, les métaux lourds, ou encore les hydrocarbures et les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], pour lesquelles des " concentrations maximales admissibles " ont été définies. À l’inverse, la présence de certaines substances peut être jugée nécessaire comme les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] indispensables à l’organisme.
Une eau potable doit aussi être une eau agréable à boire : elle doit être claire, avoir une bonne odeur et un bon goût. Pour avoir bon goût, il lui faut contenir un minimum de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] minéraux dissous (de 0,1 à 0,5 gramme par litre), lesquels sont par ailleurs indispensables à l’organisme. Enfin, elle ne doit pas corroder les canalisations afin d’arriver "propre" à la sortie des robinets.

Pour déterminer à partir de quelle concentration, certaines substances chimiques sont toxiques à court terme, ou quels sont leurs effets cumulés à long terme, deux approches scientifiques sont disponibles : l’expérimentation ou l’épidémiologie. L’expérimentation consiste à tester ces substances sur des cellules animales ou humaines ou sur des animaux. L'épidémiologie quant à elle consiste à suivre l’état de santé de populations exposées à certaines d’entre elles et à le comparer à des populations vivant dans des conditions semblables mais non exposées à ces mêmes substances. De telles études sont indispensables pour établir des normes.
Il est cependant impossible à l’heure actuelle de quantifier les effets à long terme des substances cancérogènes, lesquels n’apparaissent parfois qu’après plusieurs dizaines d’années, et de déterminer s’il existe un seuil en dessous duquel l’ingestion d’une telle substance serait sans effet. On estime donc que ce seuil n’existe pas, c’est-à-dire que plus la quantité ingérée est faible, plus l’effet est petit. La dose limite à ne pas dépasser est alors fixée de manière à ce que son effet, estimé en terme de probabilité de risque sur une très large population, soit très faible, compte tenu de la consommation quotidienne d’eau des individus durant toute leur vie et de la plus grande vulnérabilité des enfants et des nourrissons.

Les normes ne font donc que définir, à un moment donné, un niveau de risque acceptable pour une population donnée. Elles dépendent par ailleurs étroitement des connaissances scientifiques et des techniques disponibles, notamment dans le domaine des risques sanitaires et dans celui de l’analyse chimique. Elles peuvent donc être modifiées à tout moment en fonction des progrès réalisés.
Tous les pays du monde ne suivent donc pas les mêmes normes. Certains édictent leurs propres normes. D’autres adoptent celles conseillées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). En Europe, elles sont fixées par la Commission des communautés européennes. Aujourd’hui, 63 paramètres contrôlent la qualité de l’eau des Européens. En France, à la fin du XIX
e siècle, 6 paramètres suffisaient à définir une eau potable. Les normes ont donc considérablement progressé depuis. Elles continuent d’ailleurs à évoluer dans le sens d’une toujours plus grande exigence : ainsi, outre de renforcer la sécurité sanitaire ce qui se traduit notamment par une diminution draconienne de la concentration du plomb dans l’eau, la dernière directive européenne, non encore transcrite en droit français mais qui devra l’être prochainement, exige que les nouvelles normes soient appliquées non plus seulement aux points de captage, lors de la production, et sur le réseau public de distribution d’eau, mais également aux robinets. L’eau est aujourd’hui la denrée alimentaire la plus fortement réglementée.


voila une partie , j'envoyerai la suit incha lah

bonne reception
Revenir en haut Aller en bas
aboulkassim ali

avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: Si on discute ce qu'on boit : H2O Potable   Sam 11 Déc 2010 - 15:15

D'accord hanane
je commence par la première question

  • Une eau est dite potable quand elle satisfait à un certain nombre de caractéristiques la rendant propre à la consommation humaine (wikipedia)
  • la potabilité de l'eau est fonction de plusieurs paramètres: son environnement, sa composition, son aspect ( couleur,turbidité,goût, ...)
rendre une eau potable veut dire agir sur les caractéristiques qui peuvent nuire à l'utilisateur, à savoir:

  • goût désagréable, qui peut être témoin de présence de formes vivantes (microorganismes) ou de matière organique (déchets domestiques...) ou de certains métaux indésirables et non focément toxiques ( Fer III ...)
  • aspect visuel ( couleur verdâtre) qui peut témoigner de la présence de matières organiques...
  • dureté qui peut être détectée par un énorme dépôt de tartre dans les récipients dans lesquels on la fait bouillir ou la difficulté pour le savon de mousser
  • ...
Revenir en haut Aller en bas
http://cmefsa1011.forummaroc.net
S.Asma.MS

avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Si on discute ce qu'on boit : H2O Potable   Sam 11 Déc 2010 - 16:29

Réponse de 2ème question:

La production d'eau potable correspond à l'action permettant de produire de l'eau potable à partir des eaux naturelles.Le traitement nécessaire dépend fortement de la qualité de la ressource.Il varie aussi avec le niveau d'exigence et les normes appliquées,différentes suivant les pays.
Revenir en haut Aller en bas
id-asma



Messages : 53
Date d'inscription : 05/11/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: Si on discute ce qu'on boit : H2O Potable   Sam 11 Déc 2010 - 16:41

composition chimique de l'eau

L’eau contient des gaz dissous (voir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] essentiellement de l'oxygène et du gaz carbonique mais aussi de l'azote ou encore duméthane . Tous n’ont pas la même solubilité dans l’eau et celle-ci décroît quand la température augmente.
Elle contient aussi, sous forme dissoute ou en suspension, des substances
minérales et organique. Si les substances minérales sont limitées à une centaine de composés, les substances organiques sont innombrables (plusieurs centaines de mille voire plusieurs millions) et leur identification individuelle très difficile.

Les matières minérales :
L’eau contient beaucoup d’ions dissous dont les principaux sont le calcium (Ca++), le magnésium (Mg+), le sodium (Na+), le potassium (K+), les carbonates (CO3--), les bicarbonates (HCO3-), les sulfates (SO4--), les chlorures (Cl-) et les nitrates (NO3-). Ils proviennent pour l’essentiel du lessivage des sols par les eaux de pluie. Aussi, leur teneur dépend-elle directement de la nature des roches du bassin versant. Elle peut varier du milligramme par litre au gramme par litre pour les eaux les plus salées.
En moins grande concentration (du
microgramme au milligramme par litre), l’eau contient aussi des éléments nutritifs, ou nutriments, que sont l’azote (contenu dans l'ammoniac, les nitrites et les nitrates), le phosphore (contenu dans les phosphates) et la silice, mais aussi le fer et le manganèse.
D’autres éléments ne sont présents qu’à l’état de trace (de 0,1 à 100 microgrammes par litre), comme l’arsenic, le cuivre, le cadmium, le manganèse, le fer, le zinc, le cobalt, le plomb… Ils proviennent des roches mais aussi parfois des activités industrielles et domestiques.
L’eau contient aussi des matières minérales en suspension (matériaux argileux, limons, etc).

Les matières organiques
Les matières organiques peuvent être présentes sous forme dissoute (carbohydrates, acides humiques, pigments et composés d’origine artificielle comme les hydrocarbures, les solvants chlorés, ou les pesticides), ou en suspension (déchets végétaux, plancton…). Elles proviennent pour l’essentiel de la dégradation de la matière organique présente dans le milieu ou dans les sols lessivés par les pluies (décomposition des plantes et des animaux), mais aussi de composés issus de l’activité humaine. Leur concentration, infime dans les eaux profondes, peut atteindre quelques dizaines de milligrammes par litre dans les eaux de surface.


Dernière édition par Aboulkassim Ali le Dim 12 Déc 2010 - 3:31, édité 1 fois (Raison : suppression de lies javascripts nuisibles)
Revenir en haut Aller en bas
id-asma



Messages : 53
Date d'inscription : 05/11/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: Si on discute ce qu'on boit : H2O Potable   Sam 11 Déc 2010 - 16:42

desolé, mais je sai pas prk ça s'escris comme ça, mr ali tp, tu peux me dire
ou et le problem?
j ecri l article normal, mais une fois je l envoie, regarde comment i s'est envoyé.
bonne reception
Revenir en haut Aller en bas
hanane agadir



Messages : 50
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Copier/coller   Sam 11 Déc 2010 - 16:56

Parce que tu fais un copier/coller de l'internet. Et je crois que Mr. Ali peut confirmer.
a+
Revenir en haut Aller en bas
id-asma



Messages : 53
Date d'inscription : 05/11/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: Si on discute ce qu'on boit : H2O Potable   Sam 11 Déc 2010 - 17:59

merci pour la reponse demoiselle, jai l'habitude de fair le copier/coller, et j'ai jamai rencontrer ce genre deproblème. Cool
bonne reception
Revenir en haut Aller en bas
abbassi

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 05/11/2010

MessageSujet: Re: Si on discute ce qu'on boit : H2O Potable   Sam 11 Déc 2010 - 18:20


  • L'eau potable est une eau propre à la consommation humaine.
  • On peut avoir l'eau potable par le traitement de l'eau naturelle, il s'agit +ieurs procédés de traitement (faire bouillir, ajouter eau de javel... )

_________________
ABBASSI Mohamad

Tel: 06.73.76.31.73
Email: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Revenir en haut Aller en bas
abbassi

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 05/11/2010

MessageSujet: Re: Si on discute ce qu'on boit : H2O Potable   Sam 11 Déc 2010 - 18:39

Eau de puits: eau stockée a l'aquifère (nappe d'eau souterraine) = eau naturelle consommable après traitement. bounce

_________________
ABBASSI Mohamad

Tel: 06.73.76.31.73
Email: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Revenir en haut Aller en bas
aboulkassim ali

avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: Si on discute ce qu'on boit : H2O Potable   Dim 12 Déc 2010 - 3:23

bonjour asma
le problème que tu rencontres vient du fait que le sujet copié contient des liens java script qui envoient vers un glossaire, c.à.d des lien actifs sur lesquels il suffit de faire passer le pointeur de la souris pour qu'une bulle s'affiche pour donner une explication. alors chaque mot que tu copie se copie avec son lien.
pour corriger ce problème tu peux coller ton texte dans un éditeur comme word, selectionner les mots qui sont en surbrillance et click droit + choisir: supprimer le lien, comme ça le mot n'est plus lié au glossaire par un lien.

va jeter un coup d'œil sur ton message, c'est comme ça que tu le voulais?
alors tu n'as qu'a suivre les étapes ci-dessus, et le tour est joué.
mais à mon point de vue, je préfère que tu aie l'habitude de lire le texte et le résumer en un petit paragraphe qui contient l'essentiel. comme ça tu acquis plusieurs aptitudes: faire des résumés précis, te familiariser au clavier au lieu d'utiliser seulement la souris, améliorer ton style en français ...etc
Revenir en haut Aller en bas
http://cmefsa1011.forummaroc.net
id-asma



Messages : 53
Date d'inscription : 05/11/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: Si on discute ce qu'on boit : H2O Potable   Dim 12 Déc 2010 - 4:40

merci Ali, bonne journnée Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si on discute ce qu'on boit : H2O Potable   

Revenir en haut Aller en bas
 
Si on discute ce qu'on boit : H2O Potable
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il boit à la paille
» C'est ici qu'on se présente et qu'on discute - Tome 56
» C\'est ici qu\'on se présente et qu\'on discute - Tome 43
» « Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui »
» C'est ici qu'on se présente et qu'on discute - Tome 62

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Spécialisé CME - FSA- Promotion 2010/2011 :: Général :: Discussion générale-
Sauter vers: